Tour Chappe N° 580 Roselier ( 1ère ) ( )

Mis à jour le 14-01-2015
Télégraphe Chappe

La position :

La position indiquée est celle de la ville de Plérin, pas de la tour.

Cartographie :

Vue satélite de la tour Chappe de Roselier ( 1ère ) Carte routière de la tour Chappe de Roselier ( 1ère )

Livres à consulter :

N° 478 La télégraphie aérienne de « A à Z»

Commune du département des Côtes-du-Nord, poste (51*) dénommé "Roselier", de la ligne Paris-Brest. La station a été utilisée jusqu'en 1845, date de la rectification de la ligne. Le poste était en correspondance avec le télégraphe de Daouet et celui de Ville Raout. Concernant cette voie, Claude Chappe consignait : "Il m'a fallu faire passer la ligne télégraphique par la baie de Saint-Brieuc qui présente une étendue de mer de près de six milles qui, jointe à l'espace du continent donne pas loin de onze milles. Deux lunettes parfaites, de la première force seront indispensables pour brancher (1) cette grande distance (2)".

Archives FNARH (Source : M. Bouvier)

1) franchir

2) 11,5 kilomètres

N° 478 La télégraphie aérienne de « A à Z»

Poste (51*) de la ligne Paris-Brest. Dénomination de la station de la commune de Plérin, située à la pointe de Roselier. Le poste était en correspondance au nord-est avec celui de Dahouet, avec dans l'intervalle la "Baie de Saint-Brieuc", soit une distance d'environ 11,5 kilomètres. Ci-contre plan cadastral parcellaire de la commune de Plérin où le télégraphe est clairement situé. La modification de la ligne en 1845 aura pour conséquence sa fermeture.

Archives FNARH (Source : M. Bouvier)

Archives FNARH :

M. Bouvier