Tour Chappe N° 728 Tournai-sur-Dive ( TC61TO )

Mis à jour le 11-10-2016
carte de l'Etat-Major © collection Société Historique et Archéologique de l'Orne - To

La position :

La position indiquée est celle d'une ruines nommée "le télégraphe" sur la même commune.

La tour était probablement située à proximitée.

Cartographie :

Vue satélite de la tour Chappe de Tournai-sur-Dive Carte routière de la tour Chappe de Tournai-sur-Dive

Livres à consulter :

N° 478 La télégraphie aérienne de « A à Z»

Commune du département de l'Orne, autrefois "Tournay", station (23*) de la ligne Paris-Brest. La station était située au lieu-dit "le télégraphe", au sud-est, à mi-chemin de la commune limitrophe d'Aubry-en-Exmes, au centre d'une vaste plaine calcaire à 124 m d'altitude. Construction de type tour carrée de 5 m de côté aujourd'hui disparue. Les deux postes correspondants : Egreffin se trouvait à 6,6 kilomètres, Bailleul à 6,5 kilomètres.

Archives FNARH (L. Barbay - E. Vimont Les télégraphes aériens)

Y. Lecouturier, 1988.

N° 2326 Société historique et archéologique de l'Orne Tome XLIX - Janvier 1930

La distance comprise entre le poste de Bailleul et celui de l'Egreffin étant supérieure à douze kilomètres on construisit un télégraphe à mi-chemin, au centre d'une vaste plaine calcaire, à 124 mètres d'altitude. Cette construction est aujourd'hui complètement disparue.

N° 2326 Société historique et archéologique de l'Orne Tome XLIX - Janvier 1930

A 520 mètres du carrefour de Saint-Clair, en poursuivant vers Exmes, à la côte 224, se trouvait jadis, la tour du télégraphe Chappe1. Ce poste appartenait à la ligne Paris-Brest avec embranchement sur Saint-Malo. Les travaux furent commencés au début de l'an VI et Claude Chappe détermina lui-même l'emplacement des stations. Tournay communiquait avec Bailleul et l'Egreffin.

N° 2330 Les télégraphes aériens

La distance du poste de Bailleul à l'Egreffin étant de plus de 12 kilomètres, on construisit un télégraphe à mi-chemin, au centre de la grande plaine calcaire de Tournay et d'Aubry, à la limite des deux paroisses. L'altitude du lieux choisi est de 124 mètres et non de 224 mètres comme le porte, par erreur, la carte d'état-major. Une maison isolée est à cent pas de là et de toutes parts le terrain est si mauvais, le sol d'un si faible rapport que les propriétaires ont abandonné la culture pour entreprendre des plantations de sapins.

Le télégraphe de Tournay était un carré de 5 mètres de long ; une haie et un fossé l'entourent encore. Il y a vingt ans, l'Etat fit vendre le mobilier qui le garnissait ainsi que les matériaux. Peu à peu, les pierres disparurent et l'acheteur de l'emplacement y a planté des pins qui paraissent fort bien venir.

Archives FNARH :

Y. Lecouturier (1988)

Index des illustrations :

000000360 carte de l'Etat-Major Miniature PDF
carte de l'Etat-Major
000000360